Cercle d'échecs de Bois-Colombes

labelclubformateur réduit

webmestre:

Arnaud Roy

 

Rédaction:

Jean-Marc Dionisi

 

Nos sponsors:

logoCD92

Mairie de Bois-Colombes

Réseaux Sociaux

 

 

Ronde 7 : Le renard et les raisins

Robert GRACA (2231) ne pouvant les atteindre (les raisins !) fit nulle sans combattre. Maître DOURERASSOU par l’odeur (du 1er prix !) alléché n’y vit aucun inconvénient. Maître GUILLEUX (2408) dû travailler un peu. D’une défense Est-Indienne il tira une qualité. Cela en valait la peine pour avoir partie gagnée.

Les 2 favoris et compères Châlonnais ont dominé l’open A et Jonathan DOURERASSOU (2443) remporte ce 9ème BC Chess Masters.

Contrairement aux apparences, le quatuor de tête du B ne se satisfaisait pas du partage du point. Christophe REUBREZ (1806), seul à pouvoir inverser la tendance, n’a pu concrétiser son avantage, si bien que Medhi BEN-ABED (1796) remporte l’open invaincu avec 6 points sur 7. Valentine BALDI (1672) se classe 2ème, 1ère féminine et 1ère Bois Colombienne, pas si mal pour une première saison au CEBC...

Prix Open A

Prix open A

Les nombreux prix dont voici les lauréats ont été remis en la présence indéfectible du maire de Bois-Colombes M. Révillon et de Thierry Darfeuille du Conseil Général des Hauts de Seine.

Prix Open B

Prix open B 

 

Remise des prix

Pour finir et pour patienter en attendant la 10ème édition, je ne saurai trop vous conseiller la relecture des fables de La Fontaine. Il est toujours bon de se remémorer ses immuables morales, aux échecs comme dans la vie...

La galerie photos

Ronde 5 et 6 : Le vieillard et les trois jeunes hommes

Pas de quartier au centre Charlemagne aujourd’hui pour cette journée à 2 rondes. Alors que Chely ABRAVANEL faisait, au prix d’un pion, virevolter ses cavaliers avec succès sur le petit roque blanc du jusqu’alors très solide Melkior COTONNEC, Jonathan DOURERASSOU venait à bout de la Scandinave variante Dd6 d’Abdelaziz ONKOUD par un brillant sacrifice en e6. Mais le plus grand mérite revient à Roger FERRY qui, pour ne pas faire mentir la fable, vient de s’offrir le scalp de 3 jeunes hommes en 4 rondes, dont celui du dominateur mais pas avare en fin de partie Pierre CARPENTIER (2225) avec sa Française fétiche. Mais comme toutes les plus belles fables ont une fin, bien que propulsé au 1er échiquier, il a logiquement succombé face à DOURERASSOU lors de la 6ème ronde de l’après-midi. Fabien GUILLEUX s’emmêlait les pinceaux contre le vrai faux non classé Ukrainien Ievgenii FEDORYSHYN parvenu au 2ème échiquier et devait se contenter de la nulle. Pendant ce temps, ONKOUD, complètement écrasé par ABRAVANEL trouvait, à force de patience, des ressources inespérées pour inverser la tendance !

Buvette
La meilleure buvette du circuit

Dans l’open B, Medhi BEN-ABED au 1er échiquier respectait notre benjamine préférée Valentine BALDI, en proposant nulle dans une Est-indienne devenue peu claire. Respectée, cette dernière le fût également l’après-midi par Christophe REUBREZ (1806), mais sa position était alors supérieure. La fatigue commence à se faire sentir… Pas pour tout le monde puisque le jeune Medhi, requinqué pour cette avant dernière ronde contre l’expérimenté Philippe PEROT (1725) s’emparait d’une qualité et de la 1ère place en solo à l’issue de la partie.

Avant la joute finale, Jonathan DOURERASSOU et Medhi BEN-ABED se retrouvent premiers de leur open respectif avec une meute affamée à leur poursuite.

Ronde 4 : La cigale et la fourmi

Une ronde combative comme on les aime. Après 3 heures et 30 minutes, on jouait encore sur les 6 premiers échiquiers de l’open A. Après sa journée de repos d’hier, Jonathan DOURERASSOU a du quelque peu danser au 1er contre Chély ABRAVANEL. Ce dernier, manifestement satisfait par une nulle, a employé la Rossolimo pour parvenir à ses fins et pouvait même entrevoir une fin plus heureuse aux environ du 30ème coup, mais après le contrôle du temps, les pièces noires étaient plus actives dans une finale vraisemblablement égale. Chély s’est quand même offert une « combinette » pour forcer le partage du point.

Pendant ce temps, Abdelaziz ONKOUD disposait en roue libre de Robert GRACA et le "mur de Berlin" de Melkior COTONNEC, si cher à Monsieur Kramnik, avait finalement raison de l’initiative de clément RABINEAU. Ces 2 vainqueurs tiennent maintenant la corde avant les 2 rondes décisives de demain.


Ben Abed

M. Ben-Abed

               

Valentine Baldi

V. Baldi

 

Dans l’open B Medhi BEN-ABED caracole en tête. Après un début poussif, il est pourtant passé près de la correctionnelle dès l’ouverture. Si son investissement de 2 pièces contre tour et 2 pions sur la thématique case e6 Sicilienne n’était pas obligatoire, il a eu le mérite de complètement déstabiliser son adversaire Rizlène BANAT, qui a laissé filer la partie en quelques coups.

La jeune néo Bois Colombienne Valentine DALDI (1672) a empoché le point après avoir dominé (si l’on excepte les multiples retournements de situation de fin de partie !) sa fougueuse rivale Jade BOUTANT et se retrouve ainsi co-leader avec 4 sur 4 !  

Ronde 2 et 3 : Le lièvre et la tortue

Open A : Si rien ne sert de courir, c’est relativement rapidement que Jonathan DOURERASSOU (2443) a eu raison d’Hervé DAURELLE lors de la ronde matinale. La nulle de salon obtenue d’arrache-pied l’après-midi en quelques minutes aux dépends de son coéquipier Châlonnais Fabien GUILLEUX a battu elle tous les records de vitesse !

Onkoud
Abdelaziz Onkoud

Pendant ce temps, l’autre leader Abdelaziz ONKOUD prenait tous les risques pour déstabiliser Melkior COTONNEC (2315). Un petit jeu qui a bien failli se retourner contre lui et au terme de la finale de dames, une bonne centaine de coups et plus de 5h30, personne n’était vraiment satisfait de cette nulle. Aussi, c’est sans réellement être inquiété qu’Abdelaziz a fait fi des velléités de notre nouveau héraut Bois-Colombien Romain RIBEIRO à la ronde 3, tandis que le sieur COTONEC remettait le couvert en finale de Dames jusqu’à la fermeture, mais avec le point du match au bout.

Du coup, voilà nos leaders d’hier rejoint sans bruit par le jeune Lyonnais Robert GRACA (2231) et le vieux briscard Chely ABRAVANEL, un beau quatuor en perspective pour demain…

Open B : Auteur d’une belle prestation au 1er échiquier le matin, Jean-Michel SPIETTE (1831) s’est empressé de laisser une pièce l’après-midi au jeune BEN-ABED qui n’en demandait pas tant. En sa compagnie en tête du tournoi, la juniorette Bordelaise Jade BOUTANT (1785), très mécontente du refus des cruels organisateurs d’une dérogation pour jouer l’open A, balaye tout sur son passage. Ça va saigner dans le 

Ronde 1 : L’Enfant et le Maître d’école

A défaut de GMI de dernière minute, cette 9ème édition du BCCM devait se résumer à un « petit tournoi entre MI ». Ils sont donc 5 titrés à pouvoir raisonnablement prétendre au graal dans l’open A. Mais l’appariement accéléré a déjà produit ses effets puisque seuls Jonathan DOURERASSOU (2443) et Abdelaziz ONKOUD (2384) ont empoché le point entier à l’issue de cette 1ère ronde. James EDEN (2190) résiste à Fabien GUILLEUX (2408) dans une finale de fous à couleur opposée avec 1 pion de moins tandis que le pugnace et Bois Colombien Romain RIBEIRO (2189) fait déjouer Chistopher DEBRAY (2406) dans une finale de tours avec 2 pions de moins ! Malheureusement la déconvenue est venue du Maître local Kamran SHIRAZI (2383) qui laisse le point à l’habitué Hervé DAURELLE (2145), après avoir transposé une Nimzovitch du pion roi en gambit du roi variante Steinitz avec son caractéristique monarque en e2 dès le 5ème coup. Bien qu’en sévère zeitnot, ce dernier est sorti des complications avec 2 pions de mieux et a facilement converti son avantage.

Dans l’open B, vous aurez entre autres noté la victoire du jeune Mehdi BEN-ABED (1796) au 1er échiquier, qui était déjà l’auteur d’un beau parcours l’an passé.

Sophie Aflalo - Roger Ferry
Aflalo - Ferry

Enfin, pour la petite histoire, vous aurez remarqué que le doyen Roger FERRY (2020) a pris sa revanche de l’année dernière sur la cadette Sophie AFLALO (2090) avec Elo inversé. L’élève n’a pas encore complètement dépassé le Maître. En attendant la belle de la future emblématique 10ème édition, rendez-vous demain pour 2 rondes et la suite des festivités…